Étant un fan hardcore de DayZ, notamment pour son coté PVP très orienté simulation, j’ai été tout naturellement appelé par PLAYERUNKNOWN’S BATTLEGROUNDS, un Battle Royale sur PC qui est encore en Early Access, c’est-à-dire que son développement est encore en cours. Ayant déjà testé beaucoup de Battle Royale (H1Z1, Rust, etc…), on peut dire que j’ai un point de vue très critique sur ce nouveau jeu sorti de nul part.

Pour faire simple un Battle Royale est un mode de jeu uniquement PVP qui fait affronter une centaine de joueurs sur un carte dont une zone non toxique diminue au fil du temps, ce qui pousse les joueurs à se regrouper dans une zone au fur et à mesure que la partie se déroule, forçant les affrontements pour au final ne faire gagner que le dernier survivant. Au menu de PUBG, des armes très variées, des armures et tenues de guerre, des accessoires d’armes et vestimentaires et des véhicules. Oui des véhicules !! Même dans DayZ en développement depuis des années, on n’a pas encore de véhicules… Bref un bon point pour PUBG.

On commence par un largage aérien dans la zone de notre choix (à poil bien sur)

Chaque partie commence dans un avion de transport de troupe type AC/130, qui survole la carte de part en part et chaque joueur choisi le moment de sauter de l’avion pour se parachuter la zone qu’il souhaite. Avant le saut on ne connait pas la zone safe, ce qui nous pousse à sauter plutôt au centre de la carte, où il y a bien sûr le plus de joueurs, ce qui pousse au PVP. Tout est bien pensé et ça fait du bien tout en apportant un vent de fraicheur sur le genre.

Le plus important dans ce type de jeu est : le gameplay et la stabilité des serveurs. Le gameplay parce que le système de jeu est ultra simple donc le gameplay doit être au petits oignons pour donner envie aux joueurs de revenir jouer encore et encore. Et la stabilité puisqu’ avec autant de joueurs, de stuff et de véhicules, si la partie n’est pas stable et des déséquilibres existent entre les joueurs, tout devient très injouable et frustrant.

On se cache bien évidemment dans les petites ruelles à l’abris.

Ici dans PUBG, le gameplay est parfait, simple, et ultra satisfaisant. C’est simple c’est le meilleur gameplay que j’ai touché depuis des années, il ressemble fortement à celui des vieux Ghost Recon, il est ultra agréable à jouer car le feedback avec les armes et les véhicules est juste excellent : quand on tue un autre joueur, un sentiment de satisfaction et de puissance nous submerge tellement la tension lors des combats est bien retranscrite. Au niveau de la stabilité du jeu, c’est bluffant pour un jeu en early access, je n’ai eu aucune déconnexion, aucun retard notable par rapports aux autres joueurs, les balles rentrent bien et les véhicules n’ont pas de rollback ou autre. Simple et efficace.

Les graphismes sont très bons et le jeu a sa propre patte qui le différencie des autres. Il faut cependant une très bonne machine pour profiter de ces graphismes, personnellement avec une 280X je ne fais tourner le jeu qu’en Medium à 55-58 FPS. Cela reste correct mais une optimisation GPU s’impose pour les développeurs.

L’inventaire des familles, très bien pensé.

Au final si vous cherchez un jeu sans prise de tête sur lequel passer tout votre été, c’est bien PLAYERUNKNOWN’S BATTLEGROUNDS qu’il vous faut. Je ne vous vends pas un jeu novateur, avec un scénario et tout ce qui fait un tripe A, mais juste un jeu simple, bien foutu et bougrement addictif qui vous fera passer des nuits blanches avec vos potes. Surtout à ce prix là, c’est donné. Ce n’est pas pour rien que PUBG est le deuxième jeu le plus joué à l’heure actuelle sur Steam…  Si vous voulez jouer avec moi, postez votre pseudo Steam dans les commentaires.

Verdict : 16.5/20