Le titre de l’article vous a surement fait tiquer voire vous énerver, mais ne vous inquiétez pas j’ai un solide argumentaire derrière cette phrase d’accroche qui vous a fait cliquer. Alien Covenant est le deuxième film de la préquelle d’Alien commencée par Prometheus, soit le 6ème film sorti de la saga, vous suivez ? Parfait. La série conte une histoire spatiale qui met en scène un Alien, une créature mystérieuse extra-terrestre qui s’invite dans la tranquille balade spatiale des humains du film. Chaque film est un film d’horreur et ne fait principalement que ça et c’est bien pour cela que Ridley Scott, le créateur de la série, a voulu écrire et tourner une préquelle à la série afin d’apporter des réponses sur l’origine de l’Alien, des ingénieurs, etc…

Déjà pour que vous puissiez comprendre mon avis sur la série Alien il faut que vous sachiez que j’ai beaucoup aimé Prometheus qui proposait une lecture complètement différent de la série avec une direction artistique qui défonçait tout. Mais ce film n’a pas su transformer l’essai au simple titre qu’il n’apportait pas de vraies réponses sur l’origine de la saga. Alien Covenant essaye donc à son tour de faire le job, c’est à dire, faire un film d’horreur qui apporte des réponses qui vont plaire aux spectateurs. Parce que oui, il faut que ça plaise, même si Ridley Scott lui même ne sait pas où va la saga, les spectateurs eux, ont une certaine idée de ce qu’ils veulent entendre comme réponses. Et c’est bien là que tout est le problème…

Tout d’abord Alien Covenant est un bon film, c’est pas parce qu’on trouve qu’il n’apporte pas assez de réponses que c’est un mauvais film. Le seul point qui fait qu’Alien Covenant se fait défoncer par la critique est son manque de réponses et c’est un vrai problème puisque si le film était le meilleur film de l’année en tout termes (j’ai bien dis SI) et qu’il n’apportait pas de réponses alors les fan l’aurait boudé et jeté comme la pire sortie de l’année… Et c’est bien à cause de son créateur Ridley Scott que la série en est arrivée là, il n’a pas su donner une direction claire à son idée et plusieurs films ne font pas avancer le scénario et certain le font même régresser.

Pour en revenir au film même, c’est un bon film, agréable à regarder, sans presque aucun temps mort. Le début du film arrive très vite à nous faire éprouver de l’empathie envers les personnages ce qui renforcera plus tard la peur vis-à-vis de l’Alien quand il s’attaque à l’équipage. La film est bien construit mais rien que le tout début du film nous montre vers quelle direction se tournera le film : un film Alien. C’est-à-dire qu’il y aura la phase de découverte de la planète, la confrontation avec l’Alien, la phase de l’oeuf et du facehugger et la mort de l’Alien. Ce qui se rapproche du premier film et des autres qui ont suivi. Sauf qu’on est venu voir la suite de Prometheus, un film qui se défait des codes de la série pour nous raconter une histoire qu’on ne connait pas encore et qu’on attend depuis des années. C’est ce qu’essaye de faire le film dans le dernier tiers, sans y arriver totalement, on ne sait pas pourquoi. C’est bien pour cela que le film se nomme Alien Covenant et non Prometheus 2… Les deux sont quand même liés puisqu’ils se suivent chronologiquement et seule une petite partie du film traite de ce qui se passe après Prometheus.

Je ne vais pas vous spoiler les révélations du film mais elles sont assez simples et plutôt convaincantes mais demandent d’y réfléchir en sortant de la salle puisque elles traitent d’idée méta, psychologiques sur la création, la destruction et l’évolution. Le film est vraiment sympa à regarder donc allez le voir tant qu’il passe dans les salles de cinéma, sur grand écran c’est toujours mieux.