Il faut l’avouer je ne suis pas un grand joueur de jeux Nintendo et j’ai seulement joué quelques fois à Mario Kart chez des amis, mais c’est avec grand enthousiasme que j’ai acheté Mario Kart 8 Deluxe sur ma Switch fraichement achetée. Mario Kart c’est un jeu casual de course basé sur la coop pour jouer avec ses amis et en ligne. Il existe plusieurs modes (Grand Prix, Contre la montre, Batailles) le tout en écran splitté pour jouer avec ses amis ou en ligne contre des inconnus. Le menu est très simple, il n’y a pas de cinématiques, ni de scénario comme on a pu le voir sur des franchises s’essayant au jeux de courses. Le jeu se veut simple et fun et c’est bien le cas.

Cependant derrière l’aspect casual et fun qui se dégage du jeux les premières heures, il y a un autre gameplay dans le gameplay, celui reservé au puriste, sans les aides et en gérant les niveaux de boosts, astuces de pouvoirs et raccourcis en tout genre sur les différentes circuits. Il peut donc plaire à deux types de personnes, les jeunes ou les soirées entre amis et les puristes férus de scoring. C’est vraiment bien géré.

Avec 48 circuit et des milliers de combinaisons de personnages/kart/accessoires, le jeu est quasiment infini et on ne s’en lasse que très rarement. La vraie essence du jeu se fait ressentir lors de soirées avec des amis, où le jeu prend tout son sens. A la fois rageant et ultra-gratifiant, le gameplay permet de en une fraction de seconde de finir à la dernière place ou au contraire de passer en pole position, grâce a des bonus ramassés sur la piste qui vont vous aider ou ralentir vos adversaires. L’algorithme des bonus est vraiment bien étudié car en fonction de votre place il est facile de deviner les bonus que vous allez ramasser, créant automatiquement des tactiques de gestion des bonus sur toute la durée de la course.

Au final Mario Kart 8 Deluxe ne révolutionne pas le genre mais l’améliore au point qu’on se demande quelles améliorations peuvent être encore apportées, tellement le jeu est complet, dense en contenu et agréable à jouer. Sur Switch, le jeu est magnifique, fluide au possible et très lisible sur l’écran de la tablette. Un sans faute.

Verdict : 18/20