Après le jeu mobile, et histoire d’éviter de parler du film qui se fait démonter par la critique spectateur, voici venue l’exposition à la Cité du Cinéma.

A l’entrée, l’expo joue la carte de la mise en scène puisque qu’on patiente dans le bateau qui nous amène sur Isla Nublar, en traversant la porte, l’ambiance du film est là avec la musique de la saga accompagnant les premiers animatronics : brachiosaure, parasaurolophus et 2 pachyrhinosauri.

On traverse ensuite les labos InGen qui reproduisent ce qu’on a pu voir dans les films : quelques écrans explicatifs de l’ADN, des microscopes inutiles où on ne voit rien et un mur entier rempli d’extraits d’ambre. Le tout sonne incroyablement faux et, malgré les moyens mis en place, ce n’est ni spécialement immersif (comme le ferait une attraction Disney ou l’attraction Jurassic Park du parc Universal Studios) ni informatif tant les inscriptions et différentes vidéos ne sont que dans la référence aux films. On n’apprend strictement rien sur les dinosaures dont la description se limite à ce qu’on a dans le film et dont les maquettes ne sont même pas à l’échelle.

On accède ensuite à l’enclos du T. Rex où il y a une soit-disant brèche mettant en scène l’arrivée du robot T. Rex près de la chèvre qu’il doit manger. C’est probablement le moment le mieux réussi de l’expo mais la maquette reste très petite et ça reste relativement cheap. L’enclos des raptors m’a fait mourir de rire et de la peine pour les employés de cette expo qui doivent enfiler un costume de vélociraptor trop grand et venir “danser” devant les visiteurs pour se comporter comme Blue dans le film. Une dernière salle présentant les animatronics de stégosaure et de l’Indominus Rex rattrapent un peu l’expo avant de nous envoyer dans la boutique finale avec des produits dérivés hors de prix comme ils pourraient l’être dans le vrai parc. Le pire c’est que ce ne sont pas des produits dérivés Jurassic Park ou Jurassic World mais des produits “Jurassic World l’Exposition ou The Exhibition” ce qui fait très moche et ne donne pas du tout envie.

Des peluches à 35€

Pour résumer on ressort de cette exposition avec le sourire car, quelque part, c’est mignon, il y a des animatronics de dinosaures et de la musique. Mais le manque de mise en scène et de détails en fait plus une vitrine marketing pour la licence qui ne devrait pas coûter ce prix.

Avec un prix d’entrée libre de 20€, 22€ si le créneau est réservé (ce qui ne sert à rien car il n’y a personne) pour un événement 100% marketing de 30 minutes, autant dire que ça vaut plus le coup de se rendre au Muséum National d’histoire naturelle au Jardin des Plantes qui vous propose actuellement un vrai squelette de T. Rex à 9€ pour les moins de 25 ans.

Et quitte à faire vivre une bonne expérience Jurassic World, faites un jeu VR et ça sera réglé. Même 20 minutes de jeux procureraient des sensations géniales.