Overkill Software, le studio de l’éditeur 505 Games derrière PayDay a récemment travaillé sur un nouveau jeu Walkind Dead simplement nommé Overkill’s The Walking Dead. Nous avons testé ce jeu au salon public de la Gamescom sur PC (clavier/souris) pour une mission coop à 4 joueurs.

Les conditions sur le stand étaient très bonnes : 4 pc avec des micro-casques pour jouer en équipe étaient nécessaires à comprendre les mécaniques du jeu. Sur la base d’un Left4Dead, chaque joueur incarne un personnage qui a des armes uniques, ici, celles des personnages de Walking Dead : bâton, batte de baseball, machette, arbalète, fusil sniper, fusil à pompe etc. On retrouve, comme dans PayDay 2, la présence de mécaniques bien précises (à voir si nos personnages auront un arbre de compétence comme dans ce dernier). Beaucoup d’objets en surbrillance nous demandaient d’avoir des outils ou du matériel que nous n’avions pas ce qui suggère cette possibilité.

Très limités en munitions, il faudra traverser les zones avec précaution et ne pas faire de bruit afin de ne pas attirer les “walkers”. Dans cette missions nous devions subtiliser une radio dans un campement de bandits et se faire repérer par ces derniers déclenche un combat et donc l’arrivée inéluctable des zombies environnants ce qui rappelle la mécanique de l’alarme dans PayDay 2. En termes de sensations, et avec des munitions très limitées on utilisera beaucoup notre arme de corps à corps depuis une vue FPS pour un sentiment assez stressant lorsqu’on vous agrippe et qu’il faut le frapper ou le repousser. Le jeu propose également du crafting avec les matériaux ramassés mais je n’ai rien réussi à fabriquer car l’option semblait désactivée.

En bref le jeu correspond à ce qu’on peut attendre d’un Left4Dead à  la sauce PayDay, la communication au sein de l’équipe est obligatoire si l’on ne veut pas faire n’importe quoi. Le level design reste assez classique dans le genre avec des portes à ouvrir, des pièges à éviter : alarmes de voitures, guirlandes de boites de conserve qui font du bruit ou vos propres armes qui peuvent s’enrayer et à n’utiliser qu’en dernier recourt. Le jeu devrait plaire à ceux qui apprécient les mécaniques à la PayDay tout en retenant que le feeling est plutôt lent pour donner un sentiment de survie ce qui se démarque du L4D nerveux où l’on balance des chargeurs entiers. Ici les ennemis meurent vite, surtout les bandits, rendant le feedback de mon revolver impactant et satisfaisant.

Un jeu prometteur sauf s’il tombe dans le panier des survival-zombies sur steam comme il y en a des dizaines, surtout quand ses mécaniques semblent aussi proches d’un Left4Dead sans que la licence Walking Dead y apporte une quelconque plus-value. Pour ça il faudra se tourner vers l’aspect narratif de l’aventure qui se veut assez proches des comics, mais n’y attendez pas du base-building ! En s’éloignant du gameplay run&shoot classique de ce genre pour encourager la coopération et la communication, il y en effet de quoi faire une belle adaptation au media jeu-vidéo sans tomber dans le stéréotype du genre.

Le jeu sort le 6 Novembre sr PS4, XboxOne et PC.