Encore un copycat

Les jeux mobiles ont la fâcheuse tendance à  se copier, que ça soit des candy-crush like, des MOBA, des faux jeux de stratégie ou de tactique et ils reposent tous sur le même principe : rendre le joueur dépendant aux mécanismes de progression jusqu’à le frustrer suffisamment pour qu’il passe au portefeuille ou, en ce qui me concerne, à une désinstallation. C’est la raison pour laquelle dans tous ces jeux je vais rechercher un intérêt dans la jouabilité. Je trouvais l’aspect tactique du MOBA Star Wars : Force Arena fort sympathique, le système de récompense et de ligue était pour moi secondaire. J’ai passé de nombreuses heures sur Injustice car le gameplay combat était intéressant. Le point qui me dérangeait le plus dans Pokemon Go était l’absence total de game design dans les combats ou même dans la capture des pokemons. Le jeu n’avait d’intérêt que pour les grinders et je n’ai pas joué bien longtemps. Le 23 mai est sorti pour nous Jurassic World Alive, et il faut avouer que les dinosaures m’intéressent un peu plus que les Pokemons.

Les fonctionnalités

Exploration

Sur le principe d’un certain jeu “Go” donc, des dinosaures de l’univers Jurassic World (à savoir l’ensemble des espèces découvertes du Trias au Crétacé représentées visuellement comme dans les films) apparaissent aléatoirement sur une carte  tirant ses informations de Google Maps. Il faut alors utiliser un drone surplombant le dinosaures afin de lui lancer des fléchettes qui permettent de récupérer l’ADN du dinosaure. Atteignable jusqu’à 150m ou 200m si on paye l’abonnement VIP, la distance du dinosaure impacte sur le temps que vous aurez pour lancer les fléchettes (représenté par la batterie du drone). Les fléchettes sont données par les points de ravitaillements qui vous donnent également des pièces (utiles à l’évolution des dinosaures) et on les obtient également dans les incubateurs. Ces points de ravitaillement ne sont pas du tout accessibles de loin ce qui peut être un vrai handicap même en ville si on se trouve dans une zone un peu creuse.

Capture

Le mini-jeu consiste à viser une cible sur le dinosaure qui se déplace, un impact critique pile au centre nous permet d’obtenir un score de 10 points + numéro de votre niveau (par exemple un coup critique au niveau 5 vaut 15 points), et ce score diminue lorsqu’on s’éloigne et en dehors de la zone, la fléchette ricoche. D’expérience, il vaut mieux prendre son temps afin de bien viser la cible : cela permet d’économiser des flèches et j’ai souvent récupéré plus d’ADN ainsi. En revanche les dinosaures rares, à défaut d’avoir une cible plus petite, fournissent plus difficilement de l’ADN, puisque le coup critique au centre est bridé à 10 points.

Les dinosaures ordinaires peuvent être créés à partir de 50 points d’ADN, les rares ont besoin de 100 points, et les épiques 150. Une fois créé, l’ADN récolté permet de faire monter l’animal en niveau (moyennant quelques pièces in-game mais ça ne devrait pas poser problème). A partir de 2 dinosaures il sera alors possible de créer un hybride par exemple le fameux Indominus Rex. Ensuite il y a même des hybrides d’hybrides, et vu les niveaux demandés ça m’a l’air très long à obtenir.

Combat

Le point fort du jeu de Ludia c’est pour moi le combat au tour par tour auquel vient s’ajouter le concept de ligue. Comme dans la plupart des autres jeux mobiles, on affronte les autres joueurs et les victoires ou les défaites nous font gagner ou perdre des points. Les différents paliers de ligue sont représentées par différentes arènes qui permettent d’obtenir des récompenses de plus en plus intéressantes.

On affronte d’autres joueurs (et ça pourrait être des IA d’équipes d’autres joueurs ça ne changerait pas grand chose) dans un combat au tour par tour faisant intervenir 4 de nos dinosaures pris aléatoirement parmi une équipe de 8 choisis par le joueur. Le premier joueur a avoir éliminé 3 dinosaures remporte la partie. Chaque dinosaures a des attaques qui peuvent nécessiter plusieurs tours de recharge, et des statistiques d’attaques et défenses qui évoluent avec leur niveau. Certains ont même un paramètre “armure” que certaines attaques peuvent outrepasser. Certaines attaques ont un effet actif : diminuer la vitesse de l’adversaire (ce qui définit qui va jouer en premier le tour), placer un bouclier, créer des dégâts continus etc.

Malheureusement à mon stade de jeu, j’ai du mal à apprécier l’aspect tactique ; même si je vois l’intérêt de sélectionner un dino pouvant outrepasser une armure face à un herbivore récalcitrant, ou anticiper le besoin d’améliorer sa vitesse, ça reste très flou et le choix aléatoire fait en début de partie nous retire cette notion de stratégie qu’on pourrait avoir si on s’appliquait à choisir des combattants aux capacités complémentaires.

Le système de combat bien que largement supérieur à ce que proposait Pokemon Go reste très limité et offre peu de subtilité notamment car il est difficile de connaître par cœur nos dinosaures, leurs statistiques et leurs capacités.

La victoire nous permet de gagner des incubateurs plus ou moins long à ouvrir (sur le même principe que Star Wars Force Arena) ce qui nous limite le nombre de parties à effectuer par jour sauf si on souhaite jouer sans récompense ou qu’on paye pour leur ouverture. Ces incubateurs rapportent des pièces, des fléchettes et de l’ADN de dino.

Technique

Je joue actuellement à Jurassic World Alive en région parisienne sur Samsung Galaxy A5 2016 (SoC Exynos 7580 à 8 cœurs ARM Cortex A53 cadencés à 1,6 GHz, 2 Go de RAM et iGPU Mali-T720 MP2). Pour le coup le jeu est plutôt pénible, l’application a du mal à rester fluide longtemps ce qui rend les phase de captures particulièrement frustrantes car il faut être précis et anticiper les mouvements du dinosaure. En combat c’est moins grave, mais il faut dire que j’ai vu des gameplays bien plus agréables à regarder que les miens (et il n’y a aucune option visuelle). En plus la partie drone est vraiment très simpliste, c’est clairement un problème d’optimisation.

Pas de réalité augmentée sur android, ce qui est fort dommage car même si ce n’est bien sûr pas envisageable pour la partie capture (je vois mal un Argentinosaure superposé sur Google Earth écrasant des bâtiments) ; sur iOS il y a un mode photo plutôt sympatoche.

Le plus gros problème technique selon moi concerne la mise à jour de la map et les temps de chargements. Outre le fait qu’une capture de dinosaure prend un peu de temps, il faut compter les temps de chargement avant et après capture. Une fois l’ADN collectée (avec une animation inutile) je dois attendre jusqu’à 10 secondes pour que la carte se raffiche proprement et commence à rafficher les animaux et points de ravitaillements. C’est très lent et du coup assez frustrant lorsqu’on veut rapidement enchainer la collecte. La lenteur globale des animations est selon moi un des plus gros points noirs de cette application. Par exemple, pour constituer son équipe de combat, pas moyen de comparer aisément les statistiques des dinosaures, il faut aller les regarder individuellement et il y a un mini temps de chargement à chaque fois.

En revanche les animations des dinosaures sont très bien reproduites ce qui apporte son petit plus en combat et devrait être assez convaincant en Réalité Augmentée.

Rentabilité

Bien évidemment il y a une monnaie dans le jeu correspondant à de l’argent réel, il s’agit des billets. Ce que je ne trouve pas vraiment honnête, c’est qu’à part les évolutions de dinosaures qui se font avec des pièces, tout ce qui est achetable doit être payé avec les billets. Ceux obtenus exceptionnellement sont en très petit nombre, et quand par exemple il faut acheter 10 fléchettes au prix de 10 billets, ça sent clairement pas bon. Le fait est que je me suis retrouvé très rapidement avec une quantité astronomique de pièces qui ne servent à rien.

Le jeu propose un abonnement VIP à 10€/mois : celui prolonge la distance du drone et débloque de meilleures récompenses pour les points de ravitaillement. On peut bien sûr acheter les fameux billets à des ratios pas très avantageux comme tout jeu mobile. Arrivé au niveau 2 on m’a proposé un incubateur spécial au prix de 2€, n’étant pas à 2€ près je les ai dépensés histoire d’évaluer la récompense. Il se trouve que cet incubateur arrivait avec beaucoup de pièces inutiles mais également des billets et beaucoup d’ADN de dinosaures. Je me suis retrouvé, niveau 2 avec des dinosaures niveau 5 et 6 ce qui montre que ce booster pack donne un sacré avantage au début, et limite je ne regrette même pas la dépense.

Le 30 Mai, j’ai également obtenu un incubateur cadeau de pré-enregistrement mais qui ne donnait que des fléchettes et de l’argent ce qui est assez décevant. Seulement voilà, arrivé au niveau 4 on me propose un nouvel incubateur, cette fois-ci à 5€ ; niveau 5 il s’agit d’un incubateur épique très avantageux à 11€ (autant ne plus s’emmerder à capturer les dinos) aïe, vous voyez la technique ? A ce rythme on voit que, comme d’habitude, les joueurs qui payent auront un sacré avantage ayant beaucoup plus rapidement des dinosaures épiques et pouvant grimper dans les arènes.

Conclusion

Globalement l’application est efficace dans sa transposition de Pokemon Go pour les fans de Jurassic World. Mais il y a pas mal de choses à corriger pour les futures mises à jour notamment sur les points de vue de l’ergonomie et de la technique pour les smartphones plus modestes d’autant que ça pompe déjà la batterie un max. En regardant un peu les dinosaures hybrides la progression me paraît très longue, ceci encourage vraiment l’achat des offres payantes mais la frustration m’empêche de vous y encourager. Autant le concept du grind pouvait fonctionner dans Pokemon Go car on enchainait les captures. Ici la lenteur du mini-jeu, et le temps d’actualisation en fait un vrai calvaire si vous ne dédiez pas des sessions de jeu à ça, alors qu’autant se le dire, s’il y a  des gens qui jouent encore à Pokemon Go aujourd’hui c’est dans le bus ou sur le trajet de la pause déjeuner. Il y avait un effort à faire là dessus, et ils sont allé à l’opposé.

Les +

  • Si vous aimez les dinos c’est fait pour vous
  • Les premières transactions ne sont pas excessives pour aider le lancement
  • Un système de combat au tour par tour avec des grades

Les –

  • Ergonomie globale à revoir
  • Optimisation technique
  • Points de ravitaillement pas très pratiques à atteindre (et donnent peu de fléchettes)
  • Un système de micro-transactions souvent mis en avant

13/20

Jurassic World Alive est le nouveau jeu qui vous tiendra 2 semaines et vous prendra entre 2 et 18€.