Square Enix est probablement l’une des entités la plus influente dans l’univers du JRPG. Que ça soit avec Final Fantasy 4 qui a codifié le genre avec des règles de base toujours en vigueur, ou bien plus récemment Bravely Default qui a redonné un boost à une popularité qui s’essoufflait en Occident, l’entreprise japonaise est célébrée pour la variété de ses titres qui sont souvent innovants et variés, et apportent presque toujours des expériences nouvelles. Le dernier en date se prénomme Project Octopath Traveler et est prévu pour cet été sur Switch. Peu d’informations quand à la trame globale pour le moment, mais il s’agira d’un jeu de rôle en 2D où l’on peut incarner un personnage parmi les 8 proposés au casting. Chacun possède des capacités qui lui sont propres ainsi qu’une histoire personnelle à explorer.

Afin de tâter le terrain et de proposer un avant-goût aux joueurs, Square a mis en ligne une version démo gratuite sur le Nintendo Eshop. Ils y proposent de découvrir le jeu en incarnant 2 personnages pour ce qui semble être le 1er chapitre de chacun: Primrose & Orberic. La première est une danseuse qui cherche à venger le meurtre de son père et qui peut charmer certains PNJ pour la suivre l’assister lors de combats. Quand à Orberic, il s’agit d’un ancien chevalier reconverti en mercenaire après la trahison de l’un de ses compagnons et qui peut défier en combat singulier les personnages qu’il rencontre. Il est possible de faire le tour de la démo en un peu moins de 2h, mais cela donne déjà un aperçu globale du jeu. Le système de combat est basé sur du tour par tour classique, mais nous retrouvons la touche de l’équipe derrière la saga Bravely, avec par exemple la possibilité d’exécuter plusieurs actions en un tour ou encore un système de faiblesse et de résistance aux armes et magies. La difficulté semble dosée pour offrir une expérience optimale, avec des boss qui demanderont parfois de la concentration et une certaine préparation en amont, une difficulté qui est la bienvenue lorsque certains autres titres se complaisent dans la facilité.

Concernant l’esthétique, Octopath Traveller se distingue par des graphismes qui lui sont propres : Un univers 2D en pixel-art réalisé avec Unreal Engine.  On évolue dans le jeu d’une maniéré similaire à celle des premiers RPG d’antan, mais certains éléments du décors sont positionnés à des niveaux de profondeur différents, ce qui surprend au début mais contribue finalement à l’esthétique unique du jeu. Cette sensation est renforcée par la présence de particules 3D que l’on retrouve parfois l’écran (sable, neige). Mention spéciale également à la lumière, un élément dont la présence peut paraître surprenante dans des décors majoritairement 2D, mais qui rajoute un véritable charme propre à l’univers. Enfin la bande-son est confiée à Yasunori Nishiki, un compositeur qui est relativement jeune du haut de ses 32 ans mais qui a grandi avec les classiques du jeu de rôle japonais et cherche à leur rendre hommage dans ses travaux. Du peu que nous pouvons entendre son pari semble réussi, avec notamment un thème de combat qui sort du lot.

En somme, Octopath Traveller se profile pour être l’une des grosses sorties Switch de l’année. Attendus par les fans du genre, la démo a été téléchargée plus d’un million de fois en moins de 6 mois, la démo laisse une excellente impression et même si on se retrouve rapidement à tourner en rond dedans, nul doute que la version finale prépare quelques bonnes surprises et demandera plus qu’une poignée d’heure pour être pleinement appréciée.

Octopath Traveller est prévu le 13 Juillet 2018 sur Switch.